Franck Margain

Conseiller Régional Île de France

Conseiller de Paris 12eme

Notre ambition est de contribuer à promouvoir une vision humaniste et spirituellement enracinée des grands enjeux de notre société, de contribuer à donner du sens à l’action politique, économique et sociale, d’éclairer les décisions que tout élu ou responsable est conduit à prendre au quotidien. Cette ambition, cohérente avec l’histoire maintenant séculaire des chrétiens-démocrates, est d’autant plus nécessaire que notre monde est chaque jour plus complexe, à la fois multipolaire et connecté, fourmillant d’opportunités mais aussi de peurs. La recherche de sens y devient une urgence à partager.

Des professionnels, élus, d’origine distincte, humanistes et libres ont créé un mouvement d’idées dénommé LES SARMENTS. Ils souhaitent contribuer au débat sur l’avenir de notre société et apporter un éclairage particulier, fondé sur la quête de sens et de spiritualité qui reste essentielle pour notre société en dépit des apparences liées à la sécularisation.

Cette action se situe dans la mouvance chrétienne-démocrate. Mais ce mouvement d’idées se veut aussi clairement au-delà des partis et du combat politicien, pour rester un lieu de confrontation d’idées, d’interrogations et surtout de réponses qui soient libres de toute attache partisane ou confessionnelle.

A cet effet, ce mouvement souhaite agréger la participation de ceux qui sont aujourd’hui intéressés par une approche spirituelle des questions de la société, qu’ils soient ou non chrétiens ou engagés dans un parcours de foi, et quelle que soit leur confession ou positionnement sur l’échiquier politique, dès lors qu’ils inscrivent leur démarche personnelle en termes de dialogue avec les autres forces démocratiques. L’objectif n’est pas en effet de traiter de questions d’ordre spirituel, encore moins de prétendre être l’expression de la pensée de quelqu’Eglise que ce soit mais d’apporter un regard particulier sur les grands enjeux de la France et de l’Europe de demain. Et ceci par l’adjonction de regards croisés d’origines différentes qui se posent la question du sens profond de notre vie sociale. Plus en effet que d’asséner une vérité ou une série de vérités, il nous apparaît utile de présenter en les analysant les problèmes de fond et des pistes de solution.

L’organisation de ce cercle se veut informelle et légère. Elle repose sur une cellule exécutive restreinte, autour de Frank MARGAIN, directeur de banque, conseiller régional d’Ile-de-France. Elle est aussi fondée sur un Conseil d’orientation composé de personnalités d’origines et d’expériences diverses. Il est en effet souhaité que des professionnels expérimentés dans les différents domaines de l’économie et du social côtoient des hommes et des femmes plus spécialisés dans la réflexion et l’observation. Ce Conseil sera composé d’hommes et de femmes libres de leurs opinions et qui seront invités, le cas échéant, à inscrire leurs opinions discordantes sur certaines analyses ou propositions de ce mouvement

Il est prévu de rédiger des notes de synthèse sur les thèmes précisés ci-dessus, et plus globalement sur l’actualisation de notre pacte républicain, à partir des réflexions issues des conférences, des réactions liées à l’actualité ou à certaines interventions médiatiques, des demandes de tel ou tel membre du Conseil d’orientation. La rédaction des notes sera prise en charge par la cellule exécutive.

Enfin plusieurs thèmes devront être traités lors des débats, dont la liste présentée ici se veut indicative et sujette elle-même à débat :

  • la liberté et ses contraintes (les droits de l’homme et ses devoirs) ;
  • la solidarité et la fraternité (de la protection et de la garantie des revenus à la responsabilité et au respect des autres) ;
  • le niveau des prélèvements obligatoires entre les exigences d’efficacité économique, de solidarité sociale et de justice fiscale ;
  • la recherche d’un Etat irréprochable, efficace, juste et impartial ;
  • les objectifs d’une croissance solidaire et respectueuse des ressources de la planète ;
  • les responsabilités de l’entreprise dans l’environnement mondialisé d’aujourd’hui et de demain ;
  • le développement de l’économie sociale et des entreprises solidaires ;
  • la formation tout au long de la vie ;
  • la place de l’Etat, des collectivités locales, et des réseaux sociaux dans l’Europe et le monde d’aujourd’hui ;
  • la sécurité : objectif réaliste ou utopie démagogique ?
  • la désindustrialisation est elle une fatalité, un bienfait ou un travers qu’il faut combattre ?
  • le travail : travaille-t-on assez dans nos sociétés contemporaines ?
  • l’appréhension des flux migratoires et ses conséquences sur la cohésion européenne
  •  L’identité européenne , un concept ou une volonté des peuples ?

La méthodologie retenue sera la confrontation des points de vue entre les divers conférenciers dans le cadre d’un débat avec le public qui devra être constructif, interactif et imaginatif. Des contributions particulières seront par ailleurs demandées afin de traiter certains aspects particuliers des problématiques de société.